Divers philosophes sont d'accord sur le fait que l'étude de l'autre passe par la connaissance de soi . Élargissez votre recherche dans Universalis. 1ère partie : La connaissance instantanée d’autrui : A. Les signes extérieurs : Le comportement, la physionomie ou encore les gestes donnent un ensemble d’indications sur soi et sur les autres. En effet, d'après la thèse phénoménologique, la conscience de soi présuppose la connaissance d'autrui. Guy PETITDEMANGE, Le m […] 4  Lire la suite, Dans le chapitre « La foi et la présence aux autres » Le cogito cartésien est une expérience personnelle aboutissant à la prise de conscience de soi. L'expérience première est celle de « mon double errant », en mystérieux décalage, me faisant inévitablement violence puisqu'aussi bien n'étant pas devant moi il est « de mon côté, à mon côté, derrière moi », mais autre aussi, dont je sens qu'il me sent, me décentre, me destitue, sans parade efficace de ma part. Parmi ces deux connaissances, force est de constater que seule une connaissance extérieure d'autrui est possible. NB : les sujets portant sur la connaissance d’autrui supposent en général qu’autrui est d’abord une autre conscience…et c’est en tant que tel qu’il pose problème ; il faut donc en général partir de Descartes, pour le dépasser (et passer à une autre acception du terme d’autrui). Pourtant, nous savons quil existe dautres consciences; nous sommes en relation avec autrui*. Merleau-Ponty, dans un texte inachevé (La Prose du monde), d'une rare et subtile élégance, tente de cerner ce qu'est la connaissance d'autrui et son bien incommensurable. Pour Husserl et Sartre, la connaissance d'autrui relève d'une attitude irréfléchie, intuitive. Je ne pourrais être conscient de mon existence sans être en même temps conscient de l'existence d'autrui. De plus, les sentiments comme la compassion montrent combien nous sommes capables de partager la peine de l'autre c'est-à-dire de faire de l'autre son "prochain". Pour améliorer vos relations apprenez à vous connaître, et pour vous connaître sachez reconnaître ce qui se passe en vous. Lire la suite, Dans le chapitre « Le principe d'universalité » Comment comprendre ce pluriel ? Depuis l'origine[Quand ? "[14] Dieu est donc donné comme modèle d'amour car comme l'écrit Saint Augustin "C'est dans l'amour de Dieu que se fondent les amitiés parfaites". Autrui, même le plus proche, le parent ou l'aimé, ne se révèle jamais totalement. Ce qui peut déboucher sur une compréhension mutuelle. Mildred Szymkowiak[5] décrit l'altruisme comme un dépouillement du sujet au profit d'autrui[6]. Lire la suite, Dans le chapitre « Auto-érotisme et choix d'objet »  : […] Pourquoi le langage a-t-il émergé au cours de l'évolution des hominidés ? « Conscience de participer ensemble à une certaine aventure unique, à un certain mystère central et indivisible de la destinée humaine. En effet, d'après la thèse phénoménologique, la conscience de soi présuppose la connaissance d'autrui. La connaissance de soi passe par les autres et … réciproquement. La question d'autrui pose alors le problème de sa connaissance. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/altruisme/, Encyclopædia Universalis - Contact - Mentions légales - Consentement RGPD, Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis. Ce qu'est la liberté, non pas conçue comme une idée théorique, métaphysique, mais la liberté agissante, la volonté libre et la volonté de liberté, c'est donc le principe de l'universalité : la volonté libre est volonté d'universalité, puisqu'elle est la volonté de tout être humain qui se veut humain, elle est raison pratique (Kant). Ainsi pour Sartre, la découverte d'autrui est contemporaine de la découverte de soi. Mais cette reconnaissance ne peut pas signifier la connaissance d’autrui en son essence.  : […] Le christianisme fonde la reconnaissance de l’existence de l'autre sur l'amitié et l'amour, c'est-à-dire les sentiments: "Voici mon commandement, aimez-vous les uns les autres comme je vous aime. Je ne pourrais être conscient de mon existence sans être en même temps conscient de l'existence d'autrui. Recherche parmi 245 000+ dissertations. Il y aurait ainsi une généralité première du sentir par le corps avant la conscience. « Avec le commencement de la puberté, nous dit Freud au début de la troisième section, apparaissent des transformations qui amè […] La connaissance de soi est le savoir qu'une personne acquiert sur elle-même, en termes psychologiques ou spirituels, au cours de sa vie à l'occasion de ses expériences. Différent moyens permette cependant d’avoir une connaissance de l’autre. Lire la suite. ». Toutes les tentatives de la « philosophie occidentale » pour penser l'Autre à partir du Moi témoigneraient en fait pour Emmanuel Levinas de l'« insurmontable allergie », de l'horreur qu'inspire l'Autre « qui demeure Autre » ( En découvrant l'existence avec Husserl et Heidegger , 1949). C'est ce qu'illustre le cogito de Descartes.  : […] Lire la suite, Dans le chapitre « Le paradoxe des philosophies non dialogiques du dialogue » Le vocabulaire des sciences humaines différencie entre autrui significatif (ceux qui nous sont proches affectivement, en particulier dans l'enfance puis le couple, et contribuent à la construction de notre identité[15]) et autrui généralisé. Mais d'un point de vue darwinien, l'émergence d'un système de communication permettant d'échanger des informations factuelles sur le monde (sur les sources de nourriture, les prédateurs […] D'un côté un livre, un échange révèlent sans conteste l'empiétement de moi sur autrui et d'autrui sur moi. Par . Lévinas cherche à étayer par des descriptions phénoménologiques originales sa thèse selon laquelle l'ontologie, aussi bien celle d'Aristote que c […] De très nombreux exemples de phrases traduites contenant "la connaissance d'autrui" – Dictionnaire anglais-français et moteur de recherche de traductions anglaises. La connaissance d'autrui rencontre par conséquent non seulement une limite de fait – autrui vit dans un monde différent du mien, je ne connais pas son histoire, il … Le devoir est ainsi saisi, implicitement d'abord par toute consc […] Tout en sachant qu'autrui est, comme moi, un sujet conscient, il est pourtant impossible d'accéder directement à sa … La connaissance d'autrui. ], la métaphysique ne s'est préoccupée de l'Autre qu'en tant que Tout-Autre (Dieu)[réf. La question d'autrui pose alors le problème de sa connaissance. Les rapports humains se déduisent en particulier de l'amour sexuel. Et celle-ci est primordialement donnée au sentir, c'est-à-dire à un corps en quelque sorte plus large, plus opaque que la conscience qu'après-coup nous en prenons. On a coutume de dire que l’on se connaît mieux que personne. On peut connaître autrui par le dialogue, le langage permet le contact avec l'autre avec plus de perspectives selon Merleau-Ponty. De très nombreux exemples de phrases traduites contenant "connaissance d'autrui" – Dictionnaire anglais-français et moteur de recherche de traductions anglaises. Dans cette thèse nous tenterons de démontrer que la conscience de soi vis-à-vis d’autrui est belle et bien présente. » Ensemble nous sommes appelés à vivre, à aimer et être aimés, « à souffrir, à décliner, à mourir ». L'anthropologue Francis Zimmermann a donné en 2008 et 2009 un séminaire d'études sur autrui dans les philosophies indiennes. Or, l'effort particulier de Feuerbach consiste à donner au sensualisme des dimensions capables de contenir la plénitude humaine. Comment est-il possible que ce qui est dépourvu de la concrétude de l'être, à côté de moi, en moi, ait une pesanteur égale à la mienne ? Cours de 8 pages en culture générale & philosophie : Le rôle d'autrui dans la connaissance de soi. » Il n'est pas dans les choses, il n'est pas figé dans son corps, pourtant il n'est pas moi. Comment cela est-il possible? Il ne peut donc être sûr qu'il contienne quelque chose. Ce que vous ne trouverez pas sur Philo52: - des corrigés de dissertation ou d'explication de texte tout faits. On y voit en particulier Ryle dénoncer le mythe dualiste du « fantôme dans la machine », hérité selon lui de Descartes, et défendre un behaviourisme subtil : « La connaissance de soi-même et d'autrui dépend de l'observation du comportement » (p. 109), qui est par lui-même conduite intelligente ou … La connaissance d'autrui pas cher : retrouvez tous les produits disponibles à l'achat dans notre catégorie ebooks En utilisant Rakuten, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant de vous proposer des contenus personnalisés et de réaliser des statistiques. D'où l'importance capitale qu'il attribue à l'amour. Si fort est le sentiment d'avoir à partag […] Elle est celle d'une « infime différence qui me sépare de lui ». Lire la suite, Dans le chapitre « Levinas : l'Autre comme visage »  : […] Autrui est du côté de notre corps, d'où cette impression, cette fois légitimée, que c'est par-derrière, à partir de cette généralité du sentir, qu'autrui se glisse dans ma perception. Pour lexpliquer, Sartre sappuie sur une expérience particulière: la honte. La question ici posée renvoie à cette autre question, implicite dans l’énoncé : qu’est-ce que connaître autrui ?Il y aurait, en effet, plusieurs manières d’accéder à cette forme particulière de connaissance qu’est la connaissance d’autrui ; l’amitié serait la « forme privilégiée » de l’accès à cette connaissance. Conceptions anthropologiques et sociologiques, « La connaissance de soi est un plaisir qui n'est pas possible sans la présence de quelqu'un d'autre qui soit notre ami ; l'homme qui se suffit à soi-même aurait donc besoin d'amitié pour apprendre à se connaître soi-même, De ce fait autrui notre semblable s'est vu condamné à n'être qu'une variante du même, connaissable selon les lois ordinaires de la raison, Mildred Szymkowiak, Autrui, Flammarion, 2009, .Évangile selon Saint Jean, chapitre 15,15-12, Trésor de la langue française informatisé, Centre national de ressources textuelles et lexicales, Portail des sciences humaines et sociales, https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Autrui&oldid=173885837, Article avec une section vide ou incomplète, Article contenant un appel à traduction en anglais, Portail:Sciences humaines et sociales/Articles liés, licence Creative Commons attribution, partage dans les mêmes conditions, comment citer les auteurs et mentionner la licence. La connaissance de la vie intérieure ou, si l'on préfère, de la face interne du compor¬ tement d'autrui, ne peut être obtenue qu'à travers une médiation qui n'atteint cette dernière qu'imparfaitement, selon des voies plus ou moins directes, dans certains cas ou, au contraire, des … 2  En réduisant l'« étranger » à un thème ou à un objet, incapable qu'elle est de le laisser être dans sa singularit […] Page 1 sur 2. L'un d'évidence, l'autre de perplexité. Une certaine pensée moderne représentée notamment par Kierkegaard et Emmanuel Levinas brise ce consensus. Chaque société a une approche différente suivant les siècles et les mentalités, par exemple lors de l'Antiquité grecque où la population considérait les étrangers comme des "barbares" ( " tout ce qui n'est pas grec est barbare " ). L’amitié est-elle la forme privilégiée de la connaissance d’autrui ? « Autrui ne se présente jamais de face. Inscrivez-vous à notre newsletter hebdomadaire et recevez en cadeau un ebook au choix ! Levinas décrit admirablement la percussion d'autrui, révolution post-copernicienne où l'autre a pris la place du soleil. Il serait donc plus facile de le connaître car il suffirait de le décrire. 2) Le seul modèle de connaissance d’autrui qui soit valide dans la logique cartésienne, c’est le raisonnement analogique (i.e. Le plan d'ensemble des Trois Essais sur la théorie de la sexualité (1905) montre, en effet, avec une entière clarté l'incidence majeure qu'a eue sur le développement du concept de libido et du concept connexe de zone érotique la mise en évidence des relations œdipiennes. 5 La connaissance d’autrui ce n’est pas la connaissance des autres, c’est la connaissance « de l’autre »…. La Connaissance D'autrui Commentaire d'oeuvre: La Connaissance D'autrui.  : […] Cette difficulté centrale rend impérative une recherche exigeante de l'objectivit… Selon Jean Herbert, « il est difficile à un hindou de comprendre que l'on veuille imposer à autrui sa propre conception de Dieu[10]. soondavar • 15 Janvier 2015 • Commentaire d'oeuvre • 395 Mots (2 Pages) • 179 Vues. Comme le souligne Lévi-Strauss, il faut rappeler que les termes "barbare" et "sauvage" ont un sens péjoratif. D’après ce même auteur, l’ethnocentrisme consiste à refuser toutes les manifestations culturelles et les comportements qui sont différents des nôtres. En effet rencontrer l'autre comme tel, nous dit Emmanuel Levinas c'est entrer en relation avec lui dans sa proximité. Merleau-Ponty, dans un texte inachevé ( La Prose du monde ), d'une rare et subtile élégance, tente de cerner ce qu'est la connaissance d'autrui et son bien incommensurable. Cette question peut paraître saugrenue, tellement il est évident aujourd'hui que le langage constitue un avantage décisif pour notre espèce. "Autrui est d’abord pour moi l’être pour qui je suis objet." 3  Certaines écoles du bouddhisme mahayana et vajrayana considèrent que pour atteindre l'état de bouddha, il faut chérir autrui plus que soi-même, c'est-à-dire œuvrer pour le bien d'autrui et ne pas rechercher un bonheur pour soi[13].  : […] Autrui désigne un autre que moi, les autres, l'ensemble des hommes[1]. Second champ d'approfondissement : la destinée humaine vécue en communauté. © 2020 Encyclopædia Universalis France.Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés. La présence d'autrui se révèle indispensable pour se construire soi-même. Une connaissance intérieure, correspondant à la conscience d'autrui. …pour nos abonnés, l’article se compose de 6 pages.