Les démonstrations de force autour du détroit d’Ormuz entre Américains et Iraniens, en 2012, -dont les grandes manœuvres navales du pacte atlantique du 16 au 27 septembre 2012, les manœuvres ICNMEX, avec la participation de vingt pays et une quarantaine bâtiments pour le déminage de la voie d’eau- révèlent rétrospectivement l’utilité du rôle prescripteur des Occidentaux pour leurs … 3 janvier 2017 3 janvier 2017 Lucas MAUBERT Aucun commentaire Commerce Maritime, Détroits, Malacca, Ormuz, Panama, Suez. Abou Moussa : 12 km² d’une importance extrême… Cliquer sur la vignette pour agrandir cette carte extraite de Michel Nazet et Alain Nonjon (dir), cartographie Jean-François Ségard, « Géopolitique. Atlas des 160 lieux stratégiques du monde », Ellipses. Notons au passage que l’Agence Internationale de l’Energie (AIE) anticipe, dans son Oil Market Report, une demande future croissante au rythme de 1,5 millions de barils supplémentaires par jour. Chacun d’eux a sa spécificité et appelle une discussion sur les enjeux géopolitiques présents et futurs de l’énergie. Comprenant les enjeux de tels actes sur l’économie et la stabilité de la région, L’Union européenne (via l’Opération Atalante) et les Etats-Unis, sous l’égide des Nations Unies (résolution 1816 du 2 juin 2008) et avec l’accord de la Somalie, interviendront dans la zone pour rétablir l’ordre. Les détroits. Sans pouvoir prévoir pour autant l’évolution des prix, mais en supposant que ceux-ci restent élevés après les récents accords OPEP/Non-OPEP, il y a fort à parier que la flotte mondiale devrait s’accroître dans les années à venir. 19 juillet. Une situation qui s’explique par la place vitale qu’il occupe dans le circuit commercial du pétrole, sur fond de tensions entre l’Iran et les États-Unis. Vous êtes connecté(e) automatiquement pour 24h. Or, les exportations d’or noir représentent 80 % des exportations du pays et près de 50 % de son budget. Celle-ci était pourtant en 2017 à son plus bas niveau depuis 22 ans avec 180 actes recensés par le Bureau Maritime International (BMI). Le détroit d’Ormuz est la porte d’entrée vers le golfe Persique. Un espace de conflits. Le détroit d’Ormuz est, depuis l’Antiquité, un haut lieu du commerce international. Ce dernier accueille de nombreux terminaux pétroliers, l’endroit où les tankers du … Le Golfe est ainsi une interface entre ses deux rives, tantôt réunies, tantôt opposées. À Jérusalem, une commémoration de la Shoah sur fond de dossier iranien, Les États-Unis reconnaissent onze blessés après les représailles de l’Iran, Iran, l’incontournable et contesté Ali Khamenei, © 2020 - Bayard Presse - Tous droits réservés - @la-croix.com est un site de la Croix Network, Entre le pape et la Curie, une relation particulière, Emmanuel Macron positif au Covid-19 : télétravail obligatoire pour l’exécutif, L’œil du Kremlin au cœur du gouvernement américain, Nicolas Sarkozy, un ancien président face à ses juges, Canicule : le rafraîchissement arrive enfin par le nord-ouest, Cynthia Fleury : « Ne pas soutenir le soin, c’est ruiner la solidarité », Courances, un « jardin d’eau » sans cesse réinventé, Venezuela : succès mitigé pour Juan Guaido face à Nicolas Maduro, Venezuela : la riposte de Juan Guaido au gouvernement, Les membres du Parti communiste chinois ne sont plus les bienvenus aux États-Unis, Royaume-Uni : Boris Johnson à la tête d’une équipe plus consensuelle, La Berlinale reportée, menace sur les festivals en 2021, « Cash investigation » sur France 2, sous-traitance dérangeante dans les services publics, En image, le quotidien oublié des familles face à la maladie mentale, Les médias rendent hommage à Valéry Giscard d’Estaing, À Rome, la messe de la nuit de Noël aura lieu à 19 h 30, Le Nigeria sanctionné par les États-Unis pour entraves à la liberté religieuse, Pour l’Église, l’accueil des migrants est un impératif moral, À Valence, des salariés du Diaconat protestant dénoncent des « pressions managériales », INFOGRAPHIE - Crise États-Unis et Iran : l’escalade des tensions en 12 dates clés. « Le détroit d’Ormuz : verrou stratégique d’importance mondiale », in Géopolitique. En relais des Français Le Danemark prend ainsi la suite des Français, à l’origine de la mission (lire : L’opération dans le détroit d’Ormuz … Washington annonce avoir détruit un drone iranien. En dépit de cette géopolitique élargie, sinon distendue, il demeure que le Détroit d’Ormuz borde les eaux iraniennes, Téhéran conservant un accès privilégié à cet espace qui demeure un verrou potentiel aux ressources pétrolières les plus importantes du monde. « En raison des sanctions américaines, la production iranienne est passée de 2 millions b/j à 400 000 b/j en juin. De plus, la taille des cargos n’a fait que s’accroître avec le temps, bénéficiant ainsi d’économies d’échelles de plus en plus conséquentes et réduisant d’autant les coûts de transport. Deux pétroliers sont attaqués en mer d’Oman. Les Etats-Unis imputent à l'Iran les attaques contre deux pétroliers, dans le golfe d'Oman, près du détroit d'Ormuz. La proximité des rives confère à ces lieux une dimension géostratégique particulière. Historiquement, il faut remonter à 1945 et à ce que certains historiens ont appelé « le pacte du Quincy » pour voir apparaître les premiers accords interétatiques visant à sécuriser les approvisionnements en pétrole : à quelques mois de la fin de la seconde guerre mondiale et au retour de la conférence de Yalta, le président américain Franklin Roosevelt et le roi Ibn Saoud, fondateur du royaume d’Arabie saoudite, se rencontrent à bord du croiseur USS Quincy. Londres arraisonne un pétrolier iranien au large de Gibraltar. (B2) Au large de l’Iran, les frégates danoise et française continuent d’exercer leur vigilance dans le détroit d’Ormuz et le Golfe persique. ↑ Le détroit d'Ormuz est le point de passage du pétrole le plus. Cela l’est tout autant pour les pays dont l’économie est largement dépendante d’un approvisionnement régulier en pétrole. Il s’agit du plus important point de transit au monde pour le pétrole, rappelle l’EIA américaine. Or, depuis mai, ceux-ci se multiplient dans une région surmilitarisée où la moindre étincelle mal contrôlée peut provoquer un embrasement généralisé. POURQUOI LES AMBASSADEURS DE FRANCE EN ALGERIE FINISSENT A LA DGSE? Article connexe : Crise navale américano-iranienne de 2008 . Enregistrer mon nom, mon e-mail et mon site web dans le navigateur pour mon prochain commentaire. Face à un éventuel blocus américain concernant les exportations de pétrole iranien, l’ayatollah Ali Khamenei a menacé de paralyser le détroit d’Ormuz. Au risque de se retrouver tous deux pris au piège de ce goulet, sans possibilité d’en sortir. Plus particulièrement, cinq détroits apparaissent aujourd’hui comme clés pour l’énergie et le transport de matières premières : les détroits d’Ormuz et de Malacca ainsi que les canaux de Panama et de Suez (on omet le détroit du Bosphore obéissant à la convention de Montreux établissant le libre passage des navires marchands dans le détroit ainsi que dans celui des Dardanelles). C’est une zone sur-militarisée, extrêmement surveillée et tout à fait stratégique pour l’économie mondiale : 20% du pétrole consommé à l’échelle du globe y … 28 juillet. « Ceci s’explique par la place stratégique centrale qu’il occupe parmi les grandes autoroutes maritimes du pétrole », souligne Vincent Eiffling, chercheur au centre d’étude des crises et des conflits internationaux (CECRI), rattaché à l’Université catholique de Louvain (Belgique). Elle n’est  entrée  en vigueur qu’en 1994 (à ce jour, les États-Unis, avec d’autres pays telle que la Turquie ne l’ont pas ratifié). Le détroit d’Ormuz menacé par l’Iran Géopolitique Le golfe Arabo-Persique et le détroit d’Ormuz 2 92 Mai 2012 sur le missile Shahab-3 dont la portée est suffisante pour atteindre Israël5. Situé entre le golfe Persique et la mer d’Arabie, le détroit d’Ormuz est un site stratégique pour le transit du pétrole, transporté par porte-container. En raison de son positionnement stratégique, le détroit se trouve impliqué dans plusieurs conflits. Les détroits des Dardanelles ou d'Ormuz sont ainsi restés célèbres dans l'histoire. Ils sont aussi sources de revenus pour les pays qui en sont propriétaires et constituent aujourd’hui de véritables verrous du commerce maritime mondial. Le détroit d'Ormuz, un passage maritime stratégique. 20,7 millions de barils de pétrole transitant quotidiennement par le détroit d’Ormuz. Le détroit d’Ormuz est l’unique voie de passage maritime entre le golfe Persique et l’océan Indien, c'est pourquoi ce passage sensible demeure sous haute surveillance.Au début, les Britanniques l’ont contrôlé jusqu'à l’année 1971, date à laquelle ils se sont retirés du golfe Persique. Atlas des 160 lieux stratégiques, Paris, Ellipses, 2018. Les tensions entre les États-Unis et l’Iran ont ravivé les craintes ces dernières semaines, d’une fermeture du détroit d’Ormuz. le deuxième verrou stratégique du commerce maritime c'est le détroit Géopolitique - Toute l'actualité sur Europe1. Ressources d'hydrocarbures La ressource quasi exclusive du golfe Persique est le pétrole. Quatre navires sont victimes de « sabotage » dans les eaux émiriennes. « Chaque jour, près d’une centaine de pétroliers géants traverse ainsi ce couloir placé sous la double souveraineté d’Oman et de l’Iran mais où la libre circulation est, en théorie, garantie par une convention des Nations unies », précise le géographe Bernard Hourcade, directeur de recherches émérite au CNRS. Le détroit de Panama est un couloir historique de transport ; il est appelé à devenir une zone d’intérêt avec l’exportation du gaz américain vers l’Asie ou l’Amérique du Sud. La troisième partie, plus géopolitique, montre comment le détroit d’Ormuz est perçu comme un outil de coopération par le régime iranien, notamment en direction des puissances asiatiques qui entretiennent toutes d’excellentes relations avec Téhéran (tout particulièrement l’Inde, la Chine, le Japon, les Corée, l’Indonésie et la Malaisie). Le détroit d’Ormuz, zone sous hautes tensions Enquête Depuis mai, cet étroit corridor maritime est l’un des points chauds de la planète. Si un dixième de la flotte mondiale sert au transport du pétrole, il apparaît intéressant de constater l’évolution de la flotte de pétroliers et, dans un second temps, de celle des gaziers : La flotte mondiale de pétroliers a suivi, après 2011, la même course que les prix du brut qui ont remonté progressivement, traduisant le retour de la confiance des compagnies maritimes dans l’or noir. Du côté des avantages, notons tout d’abord que les bateaux sont souples d’emploi : ils peuvent aller dans à peu près n’importe quelle région du globe, s’affranchissant des frontières terrestres et élargissant ainsi le marché mondial. C’est aussi l’un des couloirs maritimes les plus stratégiques du monde. Ce détroit hante les adeptes de la géopolitique — fiction en mal de scénarii tragiques : dans le premier volume de Blake et Mortimer il est déjà question du détroit d’Ormuz et d’une arme absolue mais on ne parle pas de pétrole. Le Danemark prend ainsi la suite des Français, à l’origine de la mission (lire : L’opération dans le détroit d’Ormuz refait surface. Relèves de navires à l’appui. Le détroit d’Ormuz est la porte d’entrée vers les pays du Golfe et leurs ressources en hydrocarbure, Le détroit de Panama est un couloir historique de transport ; il est appelé à devenir une zone d’intérêt avec l’exportation du gaz américain vers l’Asie ou l’Amérique du Sud. Pour les pays producteurs de la région, il est donc essentiel que le détroit d’Ormuz reste ouvert et sécurisé : grâce à lui, l’Arabie saoudite écoule près de 7 millions de barils par jour (b/j) ; l’Irak, 2,5 millions b/j ; le Koweït, les Émirats arabes unis et, jusqu’à une date récente, l’Iran, 2 millions de b/j ; le Qatar, 1,5 million b/j. Les détroits internationaux ont également une importance géopolitique. Accueil; Les auteurs; A propos de ce blog ; mercredi 11 janvier 2012. Dès lors, la multiplication des liaisons maritimes a apporté une très grande liquidité aux marchés des matières premières avec de nouveaux consommateurs et de nouveaux producteurs. Le détroit d’Ormuz, dont le contrôle est partagé entre l’Iran et Oman, n’est pas qu’une zone de trafic. ↑ Le détroit d’Ormuz, le verrou géopolitique de toutes les peurs. Les Français à la manœuvre ). Autrement (et c’est le cas du détroit d’Ormuz), le statut juridique des détroits et la liberté de navigation en leur sein, sont avant tout régis par le droit coutumier, qui n’est pas écrit, et depuis 1982, par la Convention des Nations Unies sur le Droit de la Mer qui a défini ce statut. Alain Minc, dans Dix jours qui ébranleront le monde, imagine le bombardement par Israëldes centrales nucléaires iraniennes, décision inévitablement suivie du blocage du détroit par le coulage de trois pétroliers par les Pasdarans, avec réponse immédiate des Américains grâce à 4 (?) Ensuite, les États-Unis ont pris le relai en plaçant une base en Iran. LA CRISE DU CORONAVIRUS RÉVÈLE UNE TENDANCE DE FOND, NICE SERA LA PREMIERE « SAFE CITY » DE FRANCE. C’est ce qui s’est passé hier dans la mer d’Oman, tout près du détroit d’Ormuz, par lequel transitent chaque année quelque 2400 pétroliers. 12 mai. Le Golfe arabo persique, un des principaux ravitailleurs du système énergétique mondial, sert en même temps de gigantesque base militaire flottante de l’armée américaine, qui s’y ravitaille à profusion, &agrav e; domicile, à des prix défiants toute concurrence, auprès de ses protégés pétromonarchies. Dès lors, la stratégie de Téhéran se résume en une formule : “si l’on ne peut plus exporter notre pétrole, plus personne ne le pourra” », décrypte Vincent Eiffling. Il est placé sous la double souveraineté d'Oman et de l'Iran mais la libre circulation y est, en théorie, garantie par une convention des Nations unies. 22 juillet. Depuis mai, cet étroit corridor maritime est l’un des points chauds de la planète. « Le renchérissement du prix de l’énergie que cela provoquerait ne serait pas une bonne nouvelle alors que l’économie mondiale tourne déjà au ralenti », prévient Seltem Iyigün. De plus, le droit de libre-circulation des bateaux transportant des marchandises dans les mers territoriales est garanti depuis 1982 par la Convention des Nations-Unies sur le droit de la mer dite Convention de Montego Bay. le détroit d’Ormuz. Pages. L’invention au milieu des années 50 du conteneur, un moyen de transport standardisé et permettant d’acheminer une cargaison importante, a dopé ce trafic. En particulier le gaz jouit actuellement d’une aura nouvelle pour son utilité dans la lutte contre le réchauffement climatique, sa combustion émettant moins de gaz à effet de serre que celle du charbon. Ce blog traite de géopolitique, des problèmes de relations internationales, de stratégie et des technologies qui s'y rapportent. Mais est-on pour autant à l’abri d’un dérapage qui provoquerait l’engrenage fatal ? C’est dire si cet endroit est au cœur du commerce international de l’énergie », détaille Seltem Iyigün, économiste basée en Turquie pour l’assureur crédit Coface. Carte du détroit d’Ormuz. C’est ce qui s’est passé hier dans la mer d’Oman, tout près du détroit d’Ormuz, par lequel transitent chaque année quelque 2400 pétroliers. La situation sécuritaire hautement instable de l’Irak à l’époque enterre le renouveau de ce projet qui, en 2017 fait à nouveau l’objet de discussions entre … Elle aurait en effet contribué à apaiser les tensions de navigation dans le détroit d’Ormuz, rapporte l’agence Ritzau, reprise par plusieurs médias danois. Un tir iranien détruit un drone américain. Londres annonce sa volonté de mettre en place une mission de protection maritime avec les Européens dans le Golfe. Afin de saisir au mieux les tenants et aboutissants de la crise géopolitique - et géoéconomique - actuellement à l’œuvre en Méditerranée orientale, il convient de contextualiser cette dernière et de souligner, dans un premier temps, la profonde complexité des multiples crises ayant débouché sur celle qui se déroule actuellement. Atlas des 160 lieux stratégiques, Paris, Ellipses, 2018 Le détroit d’Ormuz est, depuis l’Antiquité, un haut lieu du commerce international. 1. Leur contrôle pourrait s’avérer être l’un des facteurs géopolitiques majeurs du XXIe siècle du fait de la nouvelle puissance économique politique et … Ou, comme le suggère Bernard Hourcade, parce que « le détroit d’Ormuz est redevenu un détroit local, élevé au rang de mythe lors de la guerre Irak Iran dans les années 1980, mais qui a perdu depuis son importance vitale dans le circuit mondial du pétrole » ? Le détroit d'Ormuz est un détroit reliant le golfe Persique au golfe d'Oman qui doit son nom à l'île iranienne Ormuz, située au sud-est de Bandar Abbas. La géographie de notre planète est ainsi faite qu’il existe des zones côtières, naturelles ou non, qui sont plus stratégiques que d’autres. Bien que contestée par certains, la véracité de cette anecdote importe peu ; depuis cette date, et en parallèle des évènements historiques de la guerre froide et de la constitution de l’OTAN, les États-Unis sont devenus les gardiens du transport d’une ressource qu’ils utilisent en abondance. Nucléaire et tensions dans le détroit d’Ormuz : l’Iran est-il en train de renoncer à sa légendaire patience stratégique ? « En réalité, les tensions ne cessent de monter depuis le retrait américain de l’accord sur le nucléaire iranien », explique Thierry Coville, chercheur à l’institut de relations internationales et stratégiques (IRIS). Les détroits de Malacca et de Singapour, points de passage très fréquentés entre Pacifique et océan Indien, sont devenus cruciaux pour les écono-mies du Japon, de la Chine et de l’ASEAN, pays très dépendants des mouvements de pétrole et du commerce maritime pour leur développement économique. « Le détroit d’Ormuz : verrou stratégique d’importance mondiale », in Géopolitique. En dépit de cette géopolitique élargie, sinon distendue, il demeure que le Détroit d’Ormuz borde les eaux iraniennes, Téhéran conservant un accès privilégié à cet espace qui demeure un verrou potentiel aux ressources pétrolières les plus importantes du monde. Malgré cela les Iraniens menacent de fermer le détroit d’Ormuz si leur programme nucléaire est attaqué. Ainsi en est-il du détroit d’Ormuz, bien connu du fait du passage du pétrole moyen-oriental vers les marchés européens, nord-américains ou asiatiques.