Néanmoins, Atia finit par laisser Octave quitter Rome. La place forte finit par tomber, mais Octavien est blessé durant les combats[153]. J.-C. ou de César en 46 av. J.-C. Une relecture de l'ordonnance de Kymè de l'an 27 (IK 5, n° 17) », ZPE, 124, 1999, p. 95-105. J.-C., accompagné de Marcellus, de Tibère et de six légions[214]. Craignant, dit-on, qu'Auguste ne rappelât Agrippa pour lui donner l'empire, elle empoisonna des figues encore pendantes à des arbres où Auguste avait l'habitude de les cueillir de sa propre main ; elle mangea les fruits sur lesquels il n'y avait pas de poison et lui présenta ceux qui étaient empoisonnés. Bien qu'il ait fait construire des navires de guerre à Rome et à Ravenne, ses troupes et ses généraux n'ont que peu d'expérience dans le combat naval, contrairement aux troupes de Pompée qui sont très bien entraînées[136]. Il confie le gouvernement à Agrippa, consul en 27 av. Il faut également replacer cette campagne dans le contexte de la rivalité entre Octavien et Marc Antoine, le premier souhaitant démontrer son efficacité dans le domaine militaire après les échecs du second en Orient[145]. Malgré une première défaite, Sextus Pompée parvient à faire échouer le débarquement, et seules trois légions peuvent franchir le détroit. En ce qui concerne le titre de princeps, il dérive de l'expression latine primum caput qui signifie littéralement « la première tête ». Lépide éliminé politiquement, Octavien prend le contrôle de ses troupes et de celles de Sextus Pompée, portant ses forces à quarante légions[144]. J.-C., Octavien et Marc Antoine approuvent le traité de Brundisium selon lequel Lépide demeure en Afrique, Marc Antoine prend le contrôle de l'Orient et Octavien devient maître de tout l'Occident[126]. Auguste a laissé l'image d'un grand administrateur, d'un grand bâtisseur, mais surtout d'un restaurateur de la paix, de la prospérité et des traditions. Après ce mariage, Octave est envoyé à Rome chez sa grand-mère Julia, sœur de César, où son éducation est confiée au pédagogue d'origine grecque Sphaerus[10]. Starr Chester G., « The Perfect Democracy of the Roman Empire », The Cambridge Companion to the Age of Augustus, Notices dans des dictionnaires ou encyclopédies généralistes, temple construit en l'honneur du divin César, Fondation d'une nouvelle magistrature (43), L'expédition contre les Républicains (42), Alliances matrimoniales et réconciliation (40-39). Le 3 septembre -36, la flotte de Pompée est finalement presque entièrement détruite par le général Agrippa lors de la bataille de Naulochus[143]. Ce pouvoir lui a été sans doute dévolu par une loi, une lex de imperio, qui, renouvelée plus tard, sera la véritable charte d'investiture de l'Empire. Lépide obtient la Narbonnaise et l'Espagne (3 légions). Cette tradition populaire est une survivance du calendrier julien, qui a été réformé en 1582 sur ordre du pape Grégoire XIII pour donn […] Les deux belligérants cherchent d'abord à réunir leurs forces le plus rapidement possible. À son retour en Italie en -59 ou -58 afin de se présenter au consulat, Caius Octavius meurt soudainement à Nola[16]. Il souffre d'allergies saisonnières au début du printemps et à l'automne. Cette fois-ci, la défaite des Républicains est totale et Brutus, à l'instar de Cassius, se suicide[104]. Il est possible que l'objectif de Marc Antoine fût de briser le blocus pour lui permettre de rejoindre l'Orient en bateau tandis que ses troupes au sol feraient retraite à travers la Grèce afin de déporter le conflit en un terrain plus à son avantage[175]. Afin de lutter contre les incendies, assez fréquents dans la capitale, un corps de vigiles est instauré. J.-C. et l'obtention de nouveaux pouvoirs, si Auguste s'était permis de donner des ordres à un gouverneur d'une province sénatoriale sans en référer au Sénat, cela constituerait une grave atteinte au respect des prérogatives sénatoriales. - militaire: il est imperator. Les résolutions prises par le Sénat pour mettre fin au conflit sont ignorées par Marc Antoine, qui réclame le gouvernement de la province de Gaule transalpine avec six légions pour cinq ans, tout en réitérant son obéissance au Sénat et en accusant Cicéron et ses partisans d'aggraver la situation[74]. Par exemple, les mèches du front peuvent former soit une fourche, soit une pince. On en a retrouvé la copie en Asie mineure. Sextus Pompée, qui trouve que cette réconciliation ne se fait pas à son avantage, menace Octavien en Italie en empêchant les navires qui approvisionnent la péninsule en grain d'Afrique de traverser la Méditerranée[128]. Il ne rencontre quasiment aucune résistance, le Sénat ne parvenant pas à défendre correctement la ville malgré l'arrivée de légions d'Afrique[84]. Claude NICOLET, Le 1er janvier -42, le Sénat déifie Jules César, le faisant entrer dans le panthéon des divinités reconnues par l'État romain sous le nom de Divus Iulius. Terme issu de la traduction officielle de l'éditeur ou de la VF de l'animé, il ne faut pas le modifier! Au début de septembre -44, Cicéron se met à attaquer Marc Antoine, par un premier discours modéré puis par une série de discours plus virulents qui le décrivent comme une menace pour l'ordre républicain[53],[54]. Le contenu est divisé en trois grandes parties, elles-mêmes divisées en une quinzaine de chapitres. Les annalistes de l'Antiquité tardive et du Moyen Âge essaient de faire coïncider la période de paix qu'a connue l'Empire et qui débute avec le règne d'Auguste, baptisée Pax romana, avec la christianisation progressive du monde méditerranéen qui a commencé à la même époque puisque Jésus est né durant le règne d'Auguste. Condamnés à mort, tous les accusés sont exécutés au fur et à mesure de leur capture, sans que leur soit laissée l'opportunité de préparer leur défense[243]. Un des principaux personnages de la Gaule avoua aux siens qu'il avait conçu le projet d'aborder ce prince au passage des Alpes, comme pour s'entretenir avec lui, et de le jeter dans un précipice, mais que la douceur de son visage l'avait détourné de sa résolution. C'est durant les festivités que la propagande mise en place par Octavien se montre la plus efficace, grâce à des cadeaux et des slogans[169]. Mais le processus s'avère un échec financier pour les triumvirs qui ne parviennent pas à tirer suffisamment d'argent de la vente des biens des proscrits, dont personne ne veut se porter acquéreur, et les caisses restent vides[96]. Auguste ne conserve que l'apparence du partage des pouvoirs en oeuvre à l'époque républicaine. À la fin de l'année 26 av. Tibère remplit sa mission avec succès et couronne lui-même le nouveau roi d'Arménie[250]. Le 21 avril -43, Marc Antoine subit une nouvelle défaite lors de la bataille de Modène, le contraignant à battre en retraite vers l'ouest[76]. Les mesures d'exclusion concernent pas loin de 200 sénateurs, ce qui permet à Octavien de diminuer les effectifs et de se rapprocher des six cents sénateurs réglementaires[195]. Octavien, qui laisse Rome entre les mains de Lépide, échoue d'abord à rallier deux légions de Marc Antoine qui stationnent à Alba Fucens[118]. Il refuse néanmoins de porter un titre monarchique et se baptise plus simplement Princeps Civitatis (« Premier de la Cité »). J.-C., Auguste inspecte les provinces d'Asie et de Bithynie puis se rend en Syrie. En effet, bien que Marc Antoine soit parvenu à défaire les troupes de Cassius, Octavien est repoussé par Brutus. Bien qu'il bénéficie aujourd'hui d'une image positive et qu'il peut être considéré comme un des plus grands empereurs romains, l'opinion à son sujet a évolué au cours des siècles, certains auteurs se montrant très critiques envers le personnage, son caractère, ou envers ses décisions politiques. La flotte d'Octavien est détruite et ce dernier est menacé d'encerclement sur l'île[142]. Le Sénat confie dans un même temps le commandement de la flotte à Sextus Pompée et confirme Brutus et Cassius à la tête des provinces de Macédoine et de Syrie dont ils ont pris le contrôle. Lire la suite. Avec ce titre, il insiste sur les liens familiaux qui l'unissent au dictateur déifié Jules César. Lire la suite, Personnage qui n'aurait sans doute jamais passé à la postérité s'il n'avait été utilisé par Sénèque dans son traité De clementia pour montrer que l'empereur Auguste savait pardonner. Son œil gauche s'affaiblit dans sa vieillesse. De temps en temps, elle faisait publier des nouvelles rassurantes, et, lorsqu'elle eut bien concerté ses mesures, on apprit qu'Auguste était mort et Tibère empereur. Mal préparés, les généraux d'Octavien sont battus sur mer, au large de Cumes au printemps -38. Avec le règne d'Auguste débute pour Rome une période de stabilité politique après un siècle de déchirement sociaux, politiques et de guerres civiles ayant agité tout l'empire territorial. Ce sont deux légions sur quatre, la Legio I Martia et la Legio V Macedonica[66], ainsi que 40 éléphants de guerre, qui se rallient à Octavien[67],[68],[56]. Selon le cursus honorum traditionnel des jeunes Romains, Octave doit acquérir une expérience dans le domaine militaire. Le corps d'Auguste est rapatrié à Rome, accompagné d'une immense procession funéraire. J.-C.. Sa mère, Atia, est la nièce du grand général romain, César. Après la christianisation de l'Empire romain, le règne d'Auguste est réinterprété différemment et prend une nouvelle signification. Impopulaire auprès des habitants expropriés ou menacés de l'être, Octavien doit également gérer le mécontentement grandissant des vétérans qui ne sont pas satisfaits de leur traitement. L'essentiel des guerres deviennent alors défensives, ponctuellement de conquête. Celui-ci ne lui en tient pas rigueur et lui permet de faire carrière ; Cinn […] Brutus conserve une position avantageuse, surtout après la victoire d'un de ses lieutenants, Lucius Staius Murcus, sur Cnaeus Domitius Calvinus qui venait renforcer les triumvirs. Lire la suite, Découverte à Prima Porta, dans une villa que possédait Livie sur l'antique territoire de Véies, la statue d'Auguste conservée dans la galerie Chiaramonti des musées du Vatican est sans doute la copie du nouveau type statuaire adopté par Auguste à la suite de la restitution des enseignes romaines par les Parthes en — 20. Guerre romano-parthique de 40-33 av. J.-C., après un important don effectué au profit du trésor public, l'aerarium saturni[212]. J.-C., Caius Octavius est nommé préteur[10], puis sert deux années comme gouverneur de la Macédoine[a 2],[14] pendant lesquelles il agit en administrateur compétent. En plus de ces honneurs, le Sénat lui accorde le privilège de célébrer le jour anniversaire de sa victoire et les prérogatives d'un tribun de la plèbe[147]. Montesquieu (1689-1755) est également fort critique, commençant par souligner la façon peu glorieuse dont Auguste est arrivé au pouvoir : « Je crois qu’Octave est le seul de tous les capitaines romains qui ait gagné l’affection des soldats en leur donnant sans cesse des marques d’une lâcheté naturelle. L'empereur possède également les titres suivants : auguste, qui signifie « élu des dieux », et princeps, ou prince, qui équivaut aux termes « premier » ou « meilleur ». Il s'inquiétait si peu du soin de sa chevelure, qu'il occupait à la hâte plusieurs coiffeurs à la fois, et que, tantôt il se faisait couper la barbe, tantôt il la faisait raser, sans qu'il cessât, pendant ce temps, de lire ou d'écrire. Le Sénat, lors de sa réunion des 26 et 27 avril, finit par déclarer Marc Antoine et ses partisans ennemis publics, leurs biens sont confisqués[76]. Auguste avait les yeux vifs et brillants; il voulait même que l'on crût qu'ils tenaient de la puissance divine. Il profite également de la proscription de Quintus Hortensius Hortalus pour s'emparer de sa maison sur le Palatin[98]. J.-C., Auguste organise le mariage de sa fille Julia l'Aînée, veuve de Marcellus, avec Agrippa. Puis, en 28 et 27, il reçoit du sénat, avec les titres d'auguste et de princeps, les pouvoirs répartis jusqu'alors entre différentes magistratures. Octavien en profite pour mettre en place une nouvelle campagne de propagande insinuant que Marc Antoine n’agit plus en Romain étant donné qu’il chasse son épouse romaine au profit d’une « maîtresse orientale »[155],[160]. Auguste prend alors la tête des opérations militaires dans la campagne contre les Cantabres[215]. Si les opérations devaient initialement se dérouler en Afrique, c'est finalement en Illyrie (Slovénie et Croatie actuelles) qu'Octavien déploie ses légions en 35 av. Le titre Augustus, qui dérive du terme augere, peut être traduit littéralement par « le plus illustre »[182]. De retour à Rome, Octavien relance sa propagande contre Marc Antoine et met ses récents succès militaires à profit pour insister sur les revers subis par ce dernier en Orient[154]. J.-C., dès que son état de santé s'améliore, Octave, accompagné par quelques amis dont Marcus Vipsanius Agrippa, part pour l'Hispanie, mais son navire fait naufrage et après s'être échoués, Octave et ses compagnons doivent traverser des territoires ennemis avant d'atteindre le camp de César. Ces gestes financiers sont portés à la connaissance du peuple afin de profiter à son image, par le biais des frappes de monnaie par exemple, comme en 16 av. Face à la pression populaire, les triumvirs n'ont d'autre choix que de traiter avec Pompée. J.-C. marque ainsi traditionnellement l'avènement d'un nouveau régime politique à Rome : l'Empire, ou principat, dont Auguste est de fait le premier chef suprême, réunissant en sa personne le pouvoir de commander à la ville et aux armées, le pouvoir de faire les lois et d'opposer son véto, le pouvoir de recenser le peuple et de réformer l'album du sénat tout en bénéficiant de l'inviolabilité physique et sacrée, héritée des tribuns de la plèbe. [...] Suivant l'opinion générale, cet astre annonça que l'âme de César avait été reçue au nombre des divinités éternelles ; c'est à ce titre qu'une comète fut ajoutée à sa statue, que peu de temps après nous consacrâmes dans le forum. J.-C. Livia Drusilla qui ne lui donne aucun enfant. J.-C. à Rome, d'abord appelé Octave puis portant le nom de Imperator Caesar Divi Filius Augustus [n 1] à sa mort le 19 août 14 apr. Tous les dix ans, l'empereur remet ses pouvoirs au Sénat, afin que ce dernier reconduise sa charge. Les biens des proscrits sont confisqués et ceux qui ne parviennent pas à fuir Rome à temps sont condamnés à mort[93]. Laissant Lépide comme préfet de Rome et Marc Antoine gouverneur du reste de l'Italie avec le titre de tribun, César atteint l'Hispanie à marche forcée en seulement 27 jours, rejoignant deux de ses légions de Gaule et se débarrassant des lieutenants de Pompée qui tentent de lui barrer la route. Bien que tous les triumvirs soient à l'origine de l'édit de proscription, dans l'ensemble, les auteurs antiques tentent d'atténuer la responsabilité d'Octavien, invoquant sa jeunesse et son manque d'expérience politique, alors qu'ils n'épargnent pas Marc Antoine dont l'image s'en trouve nettement dégradée[98]. Exerçant le consulat de façon continue, il a donc, en fait, le pas sur son collègue, et il est une sorte de « premier consul ». Ce sont les sénateurs qui officialisent donc sa prise de pouvoir, en lui donnant le titre d' Auguste. Pour cela, les triumvirs décrètent une série de proscriptions concernant près de 300 sénateurs et 2 000 chevaliers qui deviennent hors-la-loi. Octavien doit maintenant gagner en visibilité sur l'échiquier politique. Face à cette dernière provocation, Fulvie décide de réagir et avec Lucius Antonius, elle lève une armée en Italie pour défendre les droits de Marc Antoine face à Octavien[115]. Le droit de commandement sur les troupes, où qu'elles se trouvent, sera une des marques essentielles du régime impérial. De même, Claude Briand-Ponsard et Frédéric Hurtel soulignent que « Auguste sut fonder un régime original qui lui survécut et qui perdura dans sa forme institutionnelle pendant plusieurs siècles[299] ». Quant à Lépide, son absence lors de la bataille de Philippes le place en retrait par rapport aux deux autres triumvirs. J.-C. qu'Octavien met officiellement fin à ses pouvoirs triumviraux[193]. Octavien envoie la légion de Mars pour soutenir les légionnaires de Pansa, jeunes et inexpérimentés, mais Pansa est blessé au cours de la bataille et doit se replier vers Bologne. La dernière modification de cette page a été faite le 8 décembre 2020 à 20:17. III- Le charisme d'Auguste . 5 Il modifie l'aspect du vieux forum républicain dans un sens plus dynastique, en y reconstruisant la Curie (Curia Julia), en y apposant le milliaire d'or censé marquer le départ de toutes les routes principales de l'empire, et en y terminant la basilique Julia ou encore le temple du divin Jules à l'emplacement où a été brûlé le corps de son père adoptif César, désormais divinisé. Ce changement de nom lui permet de marquer la différence entre la période de terreur et de guerre civile qu'il a vécue sous le nom d'Octave ou Octavien et la nouvelle ère de paix qu'il instaure pour l'Empire, sous le nom d'Auguste[182]. 3. Cours de 21 pages en histoire antique : Les pouvoirs et l'autorité d'Auguste. Au XIXe siècle, Theodor Mommsen interprète le principat d'Auguste non comme une monarchie, mais comme une diarchie, le pouvoir étant partagé d'après lui entre l'empereur et le Sénat. Octavien, qui s'est tenu en arrière, en profite pour se faire acclamer imperator par ses troupes pour avoir assuré la défense du camp. Octavien se place sous la protection d'Apollon, auquel il a dédié un temple, construit dans les limites de sa résidence sur le Palatin. Alors que le Sénat confie aux chefs des Césaricides, Brutus et Cassius, de nouvelles missions, le peuple et l'armée, en réaction, se montrent favorables à un rapprochement entre Octavien et Marc Antoine[63] qu'elles considèrent tous deux comme les héritiers légitimes de César[64]. L'entrevue se déroule sur le Champ de Mars. La proscription concerne aussi bien les ennemis des triumvirs que leurs proches, la liste des noms est affichée à la fin de l'année 43 av. En effet, alors qu'Octavien, grâce à Agrippa, sort renforcé de la guerre contre Sextus Pompée, l'échec de la campagne contre les Parthes (Turquie actuelle) laisse à Marc Antoine une armée affaiblie et en partie découragée. Il est permis à Octavien de consacrer une partie de sa propriété du Palatin à Apollon afin d'y faire construire un temple dédié à la divinité, le Sénat lui accorde une ovation pour sa victoire en Sicile, des éloges, l'érection de statues sur le Forum, une place d'honneur parmi les sénateurs, une couronne de laurier et un arc de triomphe[147]. 3  J.-C., Octavien, qui conserve Agrippa pour collègue deux années de suite, se lance dans l'épuration du Sénat. Même si cette nomination est purement honorifique et ne confère aucune autorité, elle permet à Octave de se faire connaître auprès du peuple romain. En effet, pour les auteurs antiques, le titre de princeps va de concert avec la remise du pouvoir sur l'ensemble de l'État romain[a 19]. Ces derniers, qui ont rejoint le collège des prêtres à un âge précoce, apparaissent devant le peuple lors des spectacles sous un meilleur jour et ont été présentés à l'armée en Gaule[277],[278]. J.-C.). — Pline l'Ancien, Histoire naturelle, livre II, XXIII, 4. Profil de Fulvie à gauche et représentation d'Athéna Nike à droite. Celui-ci appartenait à une famille de l’ordre équestre importante mais peu connue ; il fut gouverneur de la province de Macédoine jusqu’à sa mort en 58 av. - religieux: il est grand pontife. L’empereur et ses pouvoirs l’exemple d’Auguste question clé : Quels sont les pouvoirs d’Auguste , empereur ( -27 à 14 ) A l’aide des documents et des questions , complète la fiche 2 (collée sur page de gauche ) et construit ta carte mentale pour répondre à la question clé En effet, Murena affirme devant le tribunal que son client a reçu des instructions précises émanant d'Auguste lui ordonnant d'attaquer le royaume client des Odryses[226],[237]. Même si Marc Antoine réunit autour de lui de nombreux soutiens politiques, Octavien est toujours en mesure de rivaliser avec lui pour prendre la tête des partisans de César, Marc Antoine ayant par exemple perdu le soutien de nombreux Romains quand il s'est opposé à la motion proposant de déifier le dictateur[46]. Octavien en réchappe de justesse, grâce à l'intervention de Marc Antoine[128]. Dès juillet, Octavien met tout en œuvre pour gagner le soutien du peuple avec, par exemple, l'organisation d'une distribution d'argent le 12 juillet, jour anniversaire de la naissance de César[60],[43]. Entre 31 et 23 av. Si Octavien et Marc Antoine acceptent de se rencontrer sur le Capitole[63], ils demeurent cependant hostiles[60]. J.-C., ainsi que les enseignes et étendards perdus par Lucius Decidius Saxa en 40 et par Oppius Statianus en 36 av. Par contre, les chefs républicains qui ne se sont pas suicidés sont traités de façon plus sévère, surtout par Octavien qui ne montre aucune pitié[a 15],[106]. En 20 av. Contrairement au premier triumvirat conclu entre Pompée, César et Crassus, cette nouvelle entente possède un caractère officiel[90], reconnue par une loi promulguée par les tribuns de la plèbe[88],[91], la lex Titia votée le 27 novembre -43[92]. ». doc.8 : 4) Entoure en Bleu l'empereur. Dans le champ artistique, Auguste trouve l'inspiration dans la Grèce de l’Époque classique. Son index droit est ankylosé. Il y aurait donc un parallèle entre la Pax romana et la Pax christiana. Octavien réclame alors que lui soit remise la fortune de César qui selon la loi lui appartient, soit les 700 000 sesterces qui ont été mises de côté pour financer l'expédition en Parthie et que Marc Antoine s'est appropriées. J.-C., les triumvirs sont contraints de mettre en place une série de nouvelles taxes impopulaires afin de préparer l'expédition en Orient[97]. Il maintient la paix dans l’Empire et l’agrandit grâce à des conquêtes militaires. Il est même proclamé imperator par ses troupes pour avoir vaincu les Thraces et les Besses qui menaçaient la frontière[12]. 2  Sa toge est attachée par une ceinture qu ressemble à une longue corde. » ». Dans son ouvrage la Vie des douze Césars, Suétone livre une description très précise d'Auguste. ». J.-C., les différents partis parviennent à se mettre d’accord temporairement avec la conclusion d'un traité au large du cap Misène[128]. Afin d'occuper son armée et d'éviter que de nouvelles mutineries éclatent, Octavien décide de lancer une expédition aux frontières de l'Empire romain. Lucius Antonius est envoyé en Hispanie où on perd sa trace et Fulvie est exilée à Sicyone[121]. Les conditions de la paix de Misène ayant été davantage dictées à Octavien que souhaitées par lui, celui-ci commence à se désengager dès l'année suivante[133]. Durant son absence, l'éducation d'Octave est confiée à l'édile Caius Toranius[15]. J.-C.-14 apr. En fait, Octavien ne respecte pas son engagement et n’envoie que le dixième des troupes promises, ce que Marc Antoine interprète comme une provocation intentionnelle et préméditée[138]. Mais les pouvoirs qui avaient été attribués aux trois hommes perduraient tant qu’ils ne seraient pas déposés ou remplacés par d’autres et aucune source ne nous dit qu’ils le furent avant 28-27. L'offensive se déroule sur trois fronts : Octavien et Agrippa attaquent la Sicile par le nord, Titus Statilius Taurus attaque par l'est et Lépide par le sud, dans une grande manœuvre d'encerclement[141]. Statut d'Auguste (marbre, Ier s.ap.n.e.) C'est cet évènement naturel qu'évoque Pline l'Ancien, pour expliquer l'origine d'un culte d'abord populaire qui est devenu officiel[62] et rendu dans le temple construit en l'honneur du divin César entre 42 et 29 av. Ce dernier doit son nom au fait qu'il soit né après la mort de son père. À la demande de Cicéron, le Sénat élève Octavien au rang de sénateur le 1er janvier -43, avec le droit de voter comme les consuls[68],[56]. Il est accueilli à Rome en grande pompe, soutenu par la ferveur populaire[147]. Après le succès de la campagne, Octavien et Agrippa retournent à Rome mais Titus Statilius Taurus reste sur place et poursuit l'expédition plus au sud. Le fait de ne pas pouvoir engager de bataille sur un terrain accessible prive Auguste d'une victoire rapide sur les peuples montagnards[216]. Un nouveau régime est fondé, qui fonctionne comme une monarchie derrière une façade républicaine. J.-C.[a 12]: « Rome est le seul lieu de l'Univers qui ait élevé un temple à une comète, celle que le dieu Auguste jugea de si bon augure pour lui. Quelques historiens se montrent plus critiques, comme Tacite, lui reprochant notamment d'avoir mis un terme à la République romaine avec l'instauration du principat. Il prend le consulat en 5 et 2 av. Auguste se présente donc devant le tribunal, en qualité de témoin, et réfute toutes les accusations portées à son encontre[239]. Enfin, Auguste se qualifie lui-même comme Caesar divi filius[196]. 2) doc. De plus, la conquête et l'occupation de l'Illyrie par Octavien lui permettraient de positionner ses troupes non loin de la frontière entre l'Occident et l'Orient et des premières grandes cités sous contrôle de Marc Antoine[145]. », — Suétone, Vie des douze Césars, Auguste, 99, 1-2. Les autres enfants de Cléopâtre et Marc Antoine sont épargnés[180],[181]. Arrivé à Tarraco en fin d'année 27 av. Suétone rapporte qu'il a des problèmes d'ordre dermatologique[283]. Il commence par accepter officiellement l'héritage de César auprès du préteur urbain Caius Antonius[42], puis, le 11 mai[45], il est présenté devant une assemblée populaire par le tribun Lucius Antonius[40]. Sans ce titre, César perd son immunité et son commandement militaire. Octavien ne suit pas les conseils de sa mère et de son beau-père Philippus qui lui enjoignent la prudence en refusant l'héritage[30]. Ce dernier paraît très impressionné par le sang-froid de son petit-neveu et de ses compagnons[a 6],[26]. En retour, Octavien s’engage à envoyer 20 000 légionnaires pour la campagne de Marc Antoine en Parthie[138]. Auguste quitte ensuite la Sicile et se rend en Grèce, à Sparte, avant de s'embarquer pour Samos où il passe l'hiver[247]. L'année suivante, après une visite d'Auguste à Aquilée destinée à planifier l'occupation de l'Illyrie, Marcus Vinicius est envoyé en Macédoine, tandis que le gendre et ami de l'empereur Agrippa se voit confier le secteur de l’Illyrie, avec « une autorité supérieure à celle de tout général commandant n'importe en quel lieu hors de l'Italie[261] ».