HD, Detroit BONUS VO "Inspiré de faits réels", "Nous voulions raconter cette histoire qui avait été tue pendant 50 ans". La guerre du Vietnam, vécue comme une intervention néocoloniale, et la ségrégation raciale nourrissent la contestation. Yet it was completely left out of Kathryn Bigelow’s new film Detroit, written by Mark Boal, that opened nationally this weekend on the police killings at the Algiers Motel during the 1967 Detroit uprising. [/spoiler] Ça sent le faux! En 2013, la ville de Détroit s'est déclarée en état de faillite. C'est très facile d'en arriver à cette conclusion à la mords-moi le noeud. Detroit im Jahr 1967. Car si l’interrogatoire est au cœur du film, le long-métrage ne se réduit pas qu’à cet événement. Tu vas sans doute me dire (hein) que c'était l'inverse, ou que tout le monde est gentil? Mort de George Floyd : 8 films américains sur les violences policières à l'heure du #BlackLivesMatter, Programme TV jeudi 30 avril : L'Impasse et Detroit. À Detroit … Bienvenue ! !La subtilité consiste à faire comprendre un phénomène, quelqu'il soit, dans toute sa nuance ! Va suivre un autre interrogatoire, cette fois-ci pour déterminer ce qui s’est passé dans le motel – un contre-interrogatoire tout aussi éprouvant psychologiquement. Les meilleurs films de l'année 2017, Quelques jeunes Noirs vont vivre l'enfer le temps d'une nuit, piégés par trois policiers cruels. MDR merci la subtilité...Crash est situé de nos jours et n'est pas basé sur un fait divers réel. Greengrass non plus (vise plutôt Sidney Lumet) et il n'a certainement pas l'exclusivité et le monopole de ce style. Données Personnelles | Cependant il y a 2 problèmes assez conséquents dans ce film et à mon sens cela a dû lui coûter des récompenses/nominations ! mais non !! À Detroit, alors que le climat est insurrectionnel depuis deux jours, des coups de feu sont entendus en pleine nuit à proximité d’une base de la Garde nationale. :) Dans ce que je connais du cinéma actuel ce type de réalisation me fait fortement penser a greengrass, Bigelow est une réalisatrice respectable même si je suis pas fana de ces films. La guerre du Vietnam, vécue comme une intervention néocoloniale, et la ségrégation raciale nourrissent la contestation. C'est parfait pour les cons que nous sommes qui achetons encore et toujours les merdes hollywoodiennes!Il aurait effectivement mieux valu un documentaire... La logique... car vous croyez que dans les Etats-Unis ségrégationnistes de 1967, ce détail aurait changé quelque chose, et que ces flics racistes et bornés l'auraient pris pour argent comptant? S'étant déroulées sur cinq jours, elles ont causé la mort de 43 personnes et en ont blessé 467 autres. Pourtant, il est complètement passé sous silence dans Detroit, qui sort le 11 octobre en France. Résumé du film En juillet 1967, des policiers font une descente dans un bar clandestin de Detroit fréquenté par une clientèle noire. Mais au-delà de son sujet, c'est par sa démarche et la polémique qui l'entoure sur la légitimité … Retour vers le futur 2 : pourquoi la petite-amie de Marty a changé de visage ? Telecharger le film detroit gratuitement. Plot Summary | Plot Synopsis À l’été 1967, les ghettos noirs de la ville de Detroit s’embrasent, nouvel épisode de la révolte contre le racisme qui tournent à l’émeute et la guérilla urbaine. Detroit sur Arte : le policier joué par Will Poulter a-t-il réellement existé ? Évitons d'être naïf. Fév 22. je vous consiste l'excellent crash, film oscarisé qui parle du racisme, du vrai, qui concerne TOUT TYPE de population.La bien-pensance omniprésente de ce film m'a refroidi, et ce film est taillé et pensé pour les oscars.Après, on peut aimer aussi, hein ^^, La subtilité aurait donc consisté à inverser les rôles et de faire des Noirs les méchants racistes qui martyrisent les flics blancs armés jusqu'aux dents dans le Detroit de 1967!! Ex. La tuerie du motel Algiers a elle aussi eu lieu. Les émeutes de 1967 à Détroit (en anglais : 1967 Detroit riot), également connues sous le nom d'émeute de la 12 e rue (12th Street riot) et rébellion de 1967 à Détroit (1967 Detroit rebellion), sont des émeutes qui débutent aux petites heures du dimanche 23 juillet 1967 à Détroit dans l'État américain du Michigan et qui durent … Article rédigé par Mort de l'acteur Tommy Lister Jr., Président du Cinquième Elément. The gate est un film fantastique « familiale » mise en boite à la fin des années 80, et mettant en scène, comme beaucoup de films produits dans la foulée du succès des productions Amblin Entertainment, deux jeunes garçons de la classe moyenne pavillonnaire US aux prises avec des forces démoniaques. Enregistrer mon nom, email et site web dans ce navigateur pour la prochaine fois que je commenterai. A l'occasion de la sortie le 19 décembre en Blu-ray, DVD et VOD de Enragé, le thriller hyper violent avec Russell Crowe, critique-film.fr et M6 Vidéo vous proposent de participer à un grand jeu concours qui vous permettra de gagner des Blu-ray et DVD du film ! Au cœur des émeutes raciales, un motel devient le théâtre d’un drame. Sans savoir si les faits sont réellement corrects vu qu'une partie du film a été inventée ici dans ce cas précis c'est d'une telle logique de dire cette simple phrase que ça casse vraiment l'énorme ambiance qui s'installe ! Quand à juger de la qualité d'un film ou d'un réalisateur par rapport aux prix remporté là j'ai des doutes. Drame, DVDRiP / BDRiP, Historique, Policier, Thriller Ajouter un commentaire. Test Blu-ray : Opera / Terreur à l’opéra, Test DVD : The Oath – Le serment d’Hippocrate, New York Film Critics 2021 : le palmarès, Prix du Syndicat Français de la Critique de Cinéma 2021 : les nominations livres, Jeu concours Blu-ray / DVD : ENRAGÉ avec Russell Crowe. Avec 17 000 000 $ de recettes pour un long-métrage en ayant couté le double, Detroit a été boudé par … Mais votre remarque tombe parfaitement à plat en présence de faits réels. Ca va, n'en jetez plus.Le film est basé sur un fait divers réel, contrairement à Crash. Été 1967. c'est un bon acteur pourtant (dans ce film, ou encore dans Attack the Blok, c'est Joe Cornish et Edgar Wright qui l'ont découvert), Bigelow n'est pas Paul Greengrass, elle a beau essayer d'imliter sa réalistion réaliste et dynamique; je n'ai pas du tout accroché faute de toute émotion et sensation du à un manque de finesse pour ne pas dire lourdingue (comme l'interminable scene du couloir), Boyega ... elle est pas finit la hype sur cette acteur médiocre ... le side kick qui va manger sur star wars pendant lontemps .. et ce film est bon , sans plus , beaucoup de longueur, Alors là sérieux je ne m'attendais pas à un si gros film ! 50 ans plus tard, Kathryn Bigelow adapte cette histoire sur grand écran. Au final, d'un problème de finances locales, la situation pourrait se transformer en problème financier national. 449 abonnés Les États-Unis connaissent une vague d’émeutes sans précédent. Rengainez votre 'subtilité' et vos 'nuances', ce sont des bons mots pour dire 'tapez pas sur les Blancs' lolJe rappelle également que les trois policiers assassins 'blancs' n'ont pas été punis par la 'justice', ils ont été acquittés très vite alors que deux d'entre eux avaient reconnu les faits. Encore une fois, Detroit est un film historique, situé pendant la ségrégation raciale aux Etats-Unis. Dans le bar se tenait une soirée pour célébrer le retour d’anciens combattants afro-américains du Vietnam. et certainement pas de bourriner un seul point de vue qui consiste à taper sur les blancs, en amalgamant toute une race via un seul point de vue victimisant. S'il vous plaît entrez votre commentaire! Il s'agit d'une histoire vraie... Les images de l'émeute sont des images d'époque. Javier Cámara, Patricia Tamayo, Contact | Il était âgé de 91 ans. Les États-Unis connaissent une vague d’émeutes sans précédent. Detroit est un film réalisé par Kathryn Bigelow avec John Boyega, Will Poulter. Les personnages auxquels on a rapidement eu le temps de s’attacher vont être soumis à un long interrogatoire, pendant lequel des policiers – tous blancs – les brisent tant psychologiquement que physiquement. Detroit is a 2017 American period crime drama film directed by Kathryn Bigelow and written by Mark Boal. Durée : 2h23 Gagarine, The Nest, Falling. Les forces de l’ordre encerclent l’Algiers Motel d’où semblent provenir les détonations. Politique de cookies | Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Le 23 juillet 1967 marque le début des émeutes de Détroit avec une descente de police musclée dans un Speak Easy où l’on célèbre le retour des GI du Vietnam. Detroit n'en a pas eu, donc dire que le film était calibré pour, et uniquement parce que vous n'avez pas aimé, déjà c'est nul, et c'est contradictoire. En 1967, dans une Amérique post-ségrégationniste – mais encore raciste – et en pleine guerre du Vietnam, des émeutes vont éclater dans la ville. 'Bien-pensance'... vous avez vraiment une définition très bizarre de ce mot.Je dirais que c'est ce qui vous étouffe vous, vu que la vérité et le réalisme froid - qui imprègnent ce film - vous font peur. On ne va pas enjoliver les faits juste pour faire plaisir à quelques saintes nitouches. Le contexte est radicalement différent. long moment sur le calvaire subit par 6 jeunes afro-américains et 2 jeunes femmes blanches. Et si on s’était habitué à ce que l’action se déroule en direct, en temps réel, les conséquences qui en découlent vont s’étaler sur plusieurs années …. Que j'ai aimé ou pas le film, ce n'est pas la question. Cinematic and powerful, the People’s Tribunal is film worthy. Film de Kathryn Bigelow avec John Boyega, Algee Smith, Jacob Latimore : toutes les infos essentielles, la critique Télérama, la bande annonce, les diffusions TV et les replay. 3Dans la nuit du 23 juillet 1967, la police de Detroit effectua une intervention dans un Blind Pig situé à l’angle de la 12 e rue et Clairmount. Probablement pas dans les conditions exactes de ce film, par contre, mais elle a bien eu lieu.Le racisme a existé, il existe d'ailleurs encore, et probablement plus aux Etats-unis qu'en Europe.Après, je comprends ce que vous voulez dire à propos d'une certaine bien-pensance que je vois dans trop de films et même chez quelques de mes amis de gauche qui, à un problème, opposent son contraire tout aussi débectant. France 3 Réalisatrice : Kathryn Bigelow Répartis en trois champs d'édition distincts, livres français, livres étrangers traduits en français et albums, ces neuf ouvrages reflètent une activité éditoriale toujours aussi passionnante autour du cinéma. [spoiler]Personne ne cause de ce pistolet d'alarme. « Détroit » le nouveau film de Kathryn Bigelow seule réalisatrice oscarisée d’Hollywood relate un épisode historique : les émeutes raciales de la ville de Détroit du 23 au 27 juillet 1967 qui ont fait 43 morts dont 33 Afro-américains. Si Bigelow n’use d’aucun artifice dans sa mise-en-scène, elle brille dans sa direction d’acteurs, et ce même pour des seconds rôles. Saluons ainsi les géniales performances de  John Boyega (le Finn des nouveaux Star Wars), et de l’inquiétant Will Poulter, mais surtout celles de Algee Smith et Jacob Latimore. Car si le personnage de John Boyega est plus ou moins au centre de l’intrigue, on va suivre l’évolution de Larry (Algee Smith) et de son compère Fred (Jacob Latimore), membres d’un groupe à deux doigts de signer avec la Motown. Cinquante ans après, dans un contexte de recrudescence des tensions xénophobes, retour sur … Un essor économique important et rapide.... Berceau de l'automobile, Détroit est maintenant la plus grande ville des Etats-Unis à s'être déclarée en banqu… Préférences cookies | Revue de presse | CGU | This film was recorded during the July 23-27, 1967, civil disorder in Detroit, Michigan, and was compiled into a documentary by WXYZ TV-7, an ABC affiliate. John Boyega dans Detroit — Mars Films Kathryn Bigelow revient sur les émeutes qui se sont passées à Détroit en 1967.  Avec Detroit, Kathryn Bigelow continue d’explorer les démons états-uniens, après l’intervention américaine en Irak (Démineurs, 2008) et la traque de Ben Laden (Zero Dark Thirty, 2012). On a juste un sadique bien cliché avec ses sourcils en V légèrement démoniaques (un délit de sale gueule typiquement cinématographique bien malheureux quand on veut dénoncer le racisme, soit dit en passant...) et ça suffit.