Réforme des retraites : le projet va dans le bon sens selon l’U2P

Pour l’U2P, la France doit nécessairement s’engager dans un processus de réforme des retraites avec deux priorités majeures :

- pérenniser et garantir cette forme de protection sociale mise en place après la Seconde Guerre mondiale, qui maintient la solidarité entre les générations et qui est indispensable à toute société ;

- sauvegarder un niveau de pension permettant aux Français de vivre pleinement leurs années de retraite et de contribuer à la croissance économique.

Les grands axes de la réforme présentés par le Premier ministre le 11 décembre répondent à ces objectifs. Ainsi, en dépit de certaines réserves, l’U2P salue l’équilibre général du projet et constate avec satisfaction que la plupart des revendications que ses représentants ont porté pendant deux années seraient prises en compte.

Compte tenu des spécificités de leurs régimes actuels les travailleurs indépendants étaient en effet particulièrement en risque face à la réforme. Or, l’U2P a obtenu satisfaction sur plusieurs points.

Par ailleurs, l’U2P se félicite du relèvement à 1000 euros de la pension de retraite minimale, mesure qu’elle réclame depuis plusieurs années pour mettre fin à la situation de nombreuses personnes qui ont travaillé toute leur vie et qui ont la durée de cotisation requise mais qui se retrouvent avec quelques centaines d’euros pour vivre au même titre que des personnes éligibles aux minima sociaux.

Le maintien du système des carrières longues permettant à ceux qui ont commencé à travailler tôt de partir entre 60 et 62 ans est également une mesure de bon sens.

De même, la réforme prévoit de maintenir pour les travailleurs indépendants les réserves des régimes complémentaires.

L’U2P approuve enfin la décision de confier la gouvernance du système de retraites aux partenaires sociaux. C’était la condition pour ne pas risquer une remise en cause des grands équilibres du système de retraite à chaque alternance politique et c’est la reconnaissance de la qualité de la gestion notamment de l’Agirc et de l’Arrco par les partenaires sociaux.

Dans ce contexte, l’U2P appelle les organisations à l’origine des grèves et des manifestations de ces derniers jours, à trouver d’autres formes de contestation qui ne soient pas de nature à limiter l’accès des Françaises et des Français aux entreprises de proximité, singulièrement en cette période de fêtes.

CP U2P du 11.12.19

L’U2P lance une campagne d’information et d’adhésion

La France compte près de 3 millions d’artisans, de commerçants et de professionnels libéraux. Seuls, ils ont peu de chances de faire entendre leur voix dans le débat, qu’il s’agisse de leurs retraites, de la fiscalité, des lourdeurs administratives, du manque de main d’œuvre, de la désertification des centres-villes, de la concurrence déloyale de certaines plateformes ou à l’échelle européenne…

Mais ensemble, ils forment la première force patronale du pays. L’U2P* (Union des entreprises de proximité) porte leur voix.

Pour le faire savoir, l’U2P lance une nouvelle campagne de communication sous le titre : « Indépendants et solidaires ». Cette campagne digitale, à retrouver sur le site rejoindreU2P.fr, vise à fédérer les travailleurs indépendants pour que leurs préoccupations trouvent leur place dans l’action des pouvoirs publics.

Aujourd’hui, le système de représentation des entreprises sous-évalue le poids des organisations qui rassemblent les plus petites entreprises, ce qui se traduit trop souvent par des mesures conçues pour les grandes entreprises au détriment des entreprises de proximité qui sont pourtant au cœur des aspirations des Français. Celles-ci assurent en effet la continuité d’une offre de biens et de services partout sur le territoire, préservent le lien social, innovent et créent des emplois, sont actrices à part entière du développement durable et s’investissent en faveur de l’émancipation des plus jeunes en formant plus de la moitié des apprentis en France.

CP du 02/10/19

* L’U2P – Union des entreprises de proximité – est l’une des trois grandes organisations patronales françaises. Elle représente 2,8 millions d’entreprises dans les secteurs de l’artisanat, du commerce de proximité et des professions libérales, soit les 2/3 des entreprises françaises, à travers 5 organisations : la CAPEB (bâtiment), la CGAD (alimentation et hôtellerie restauration), la CNAMS (fabrication et services), l’UNAPL (professions libérales), ainsi que la CNATP (travaux publics et paysage) en tant que membre associé. Pour en savoir plus : www.u2p-france.fr

Connexion

Créez un compte et connectez-vous à votre espace adhérent et retrouvez nos documentations techniques, fiches techniques, les informations entreprises, la Lettre « en bref », ainsi que la convention collective.

Rechercher sur le site

Articles récents