L'U2P en congrès, pour un soutien aux petites entreprises en période de crise sanitaire

Le 24 septembre dernier à la Maison de la Mutualité, à Paris, l’U2P* a réuni 550 participants, chefs d’entreprise, représentants des entreprises de proximité, parlementaires, ministres et experts, qui ont tiré les enseignements de la crise sanitaire et esquissé des pistes pour une reprise rapide et pérenne.

Dans son discours d’ouverture, devant la ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion, Elisabeth Borne, le Président de l’U2P, Laurent Munerot a souligné l’importance pour l'Etat de soutenir les entreprises de proximité tant que l’activité n’aura pas retrouvé tout son dynamisme. De même, il a insisté sur les problèmes persistants d’inadéquation entre les qualifications des jeunes et des demandeurs d’emplois au regard des besoins des entreprises de proximité, avant de pointer du doigt les risques que les plateformes font peser sur la solidarité nationale.

La matinée a ensuite permis de dresser un état des lieux de la crise sanitaire avec la présentation d’une enquête inédite par Catherine Élie, responsable des études et du développement de l’ISM, et dont les résultats ont été commentés lors d’une table ronde.

L’assemblée a ensuite rendu hommage avec émotion à Bernard Stalter, Président de la CNAMS*, victime du Covid 19 en avril dernier, et dont l’amitié et le dévouement au service des entreprises de proximité ont été unanimement salués.

En début d’après-midi, le ministre délégué aux Petites et Moyennes Entreprises, Alain Griset, a été accueilli chaleureusement par l’assemblée pour une deuxième table ronde consacrée aux conditions d’une relance des activités économiques rapide et pérenne.

A l’occasion de cette journée de rencontre U2P 2020, les entreprises de proximité ont ainsi pu affirmer leur cohésion et leur détermination malgré un climat encore incertain.

 

*U2P : Union des entreprises de proximité (ex-UPA)

*CNAMS : Confédération Nationale de l'Artisanat des Métiers et des Services

 

Covid 19 : Protocole national pour assurer la santé et la sécurité des salariés en entreprise

Un nouveau protocole national pour assurer la santé et la sécurité des salariés en entreprise face à l’épidémie de Covid-19, s’applique à compter du 1er septembre.

Ce protocole découle d’un avis du Haut Conseil de la santé publique (HCSP) relatif à la transmission du virus par aérosols. Dans cet avis, le HCSP a formulé la recommandation du port systématique de masques dans tous les lieux clos publics et privés collectifs.

Le protocole rend donc systématique le port du masque dans les espaces partagés et clos.

Par rapport à ce principe, deux cas peuvent faire l’objet d’une dérogation au port du masque en l'entreprise :

En bureau individualisé : lorsque le salarié travaille seul dans son bureau,

En atelier : si les conditions de ventilation/aération fonctionnelle sont conformes à la réglementation, si le nombre de personnes présentes dans la zone de travail est limité, si ces personnes respectent la plus grande distance possible entre elles et portent une visière.

Dans les bureaux partagés, notamment les open space : il est exclu de retirer le masque de manière permanente toute la journée. Toutefois, un salarié à son poste de travail pourra l’enlever temporairement si un certain nombre de critères sont remplis. Ces critères dépendent du département d’implantation de l’entreprise et varient en fonction du niveau de circulation du virus localement.

Le nouveau protocole se substitue au protocole national de déconfinement et se mettra en place progressivement dans les entreprises.

Le protocole est disponible en téléchargement sur le site de la FNAR (www.fnar.fr) dans l'espace réservé à ses adhérents.

 

Connexion

Créez un compte et connectez-vous à votre espace adhérent et retrouvez nos documentations techniques, fiches techniques, les informations entreprises, la Lettre « en bref », ainsi que la convention collective.

Rechercher sur le site

Articles récents